Méditerranée, cohabitation entre l'Homme et les Cétacés

La mer Méditerranée ne représente qu’une infime proportion des mers du globe.

On la présente souvent comme une mer fermée. Pourtant, les cétacés y sont très présents. Sur les 82 espèces vivant sur Terre, 20 d’entre elles fréquentent plus ou moins assidûment notre mer et 8 y vivent régulièrement ; parmi ces dernières, le Rorqual commun, le deuxième plus gros animal de notre planète.

Baleines et dauphins sont devenus le symbole de la vie marine et leur présence en Méditerranée ne peut que nous réjouir. Quoi de plus émouvant que de voir des dauphins jouer à l’étrave des bateaux, apercevoir la caudale d’un cachalot s’apprêtant à sonder, admirer la puissance du rorqual sautant au-dessus des flots ? Cependant, les cétacés de Méditerranée sont en danger. De nombreuses menaces pèsent sur eux : trafic maritime intense, rivages surpeuplées entraînant une pollution des eaux… Baleines et dauphins subissent les activités humaines : collisions, prises dans les filets de pêche, empoisonnement aux métaux lourds ou aux nano-plastiques.

Pour sensibiliser le public aux enjeux d’une cohabitation harmonieuse entre l’Homme et les Cétacés, Jean-Charles Vinaj, photographe, Président de l’association Live Together prépare un projet ambitieux. Il a réuni autour de lui une équipe d’amoureux de la mer et des cétacés : scientifiques, cameramen, photographes, écrivain s’apprêtent à participer à une expédition à la rencontre d’Emma, la femelle globicéphale héroïne d’un livre en préparation. Cette expédition à bord d’un catamaran se déroulera en quatre semaines  distinctes entre juin et septembre.  Elle partira à la recherche des cétacés présents dans le sanctuaire Pélagos, cette vaste zone de protection s’étendant sur l’ensemble du Golfe de Gênes. Elle aura pour but de ramener des images, films et photos, de recueillir des témoignages. De ces quatre semaines en mer, naîtront un film documentaire, une exposition photos, un livre qui s’adresseront à un public varié, jeune et moins jeune, marins professionnels ou plaisanciers, pêcheurs… En plus de faire partager une aventure, une expérience unique, ces réalisations permettront de mettre en lumière les problématiques de l’impact de l’Homme sur un milieu marin aussi fragile que l’est celui de la Méditerranée et sur les Cétacés en particulier.

Pour mener à bien ce projet, Jean-Charles Vinaj s’est entouré de partenaires prestigieux et motivés : le Gouvernement Princier de Monaco, l’EFG Banque, le Sanctuaire Pélagos, l’association Live Together et la créatrice Claudia Signature qui fournira les tenues vestimentaires de l’équipe du catamaran (polos, casquettes, Softshell issues de matière plastique recyclée)

Dauphin Bleu Blanc Stenella 12.JPG

               Interview JC VINAJ par Monaco Info

Nos Partenaires Officiels

EFG Bank (Monaco), membre du groupe mondial de private banking EFG International, dispose d’une gamme complète de services bancaires et de gestion d’actifs destinée aussi bien aux clients privés qu’institutionnels.

Forte de sa diversité culturelle et de sa connaissance du terrain, EFG Bank (Monaco) s’appuie sur l’expertise complémentaire de sa maison mère et sur l'interconnexion entre les entités du Groupe pour offrir à sa clientèle des solutions complètement personnalisées. Ses gestionnaires visent à développer des relations durables et confidentielles avec chacun de leurs clients, assurant professionnalisme et attention à leurs besoins.

Avec l'acquisition de BSI Bank et l'intégration des activités de BSI Monaco SAM, EFG Bank (Monaco) a renforcé sa présence dans la Principauté et est devenue l'une des principales banques privées suisses opérant à Monaco.

Les établissements de private banking du Groupe EFG International, dont le siège se situe à Zurich, opèrent actuellement sur 40 sites à travers le monde. Les actions nominatives EFG International (EFGN) sont cotées à la Bourse suisse (SIX Swiss Exchange)

GOUV_MCB.jpg
Claudia_signature.jpg

Soucieuse de promouvoir une mode éthique,

responsable et durable, Claudia Signature Monte

Carlo a pour objectif de réduire l'empreinte carbone

de ses vêtements. Pour atteindre cet objectif, il est

nécessaire de réussir à réduire les émissions de gaz à

effet de serre générées par des activités telles que la

production de matières premières, sa transformation

et sa distribution. Si la production de matières

premières se fait principalement dans le respect de

l'environnement, l'impact des émissions sera

fortement réduit. C'est pourquoi nous n'utilisons que

des tissus certifiés Oeko-Tex et Global Recycled

Standards pour la fabrication de nos produits. C'est

un label exigeant qui n'est délivré que si les critères de

respect de l'environnement sont remplis.

Artistes & Associations partenaires

Francoise_dagorn.png
IMG_6427.jpg
Diving.JPG

Françoise Dagorn est artiste peintre animalière française. Après avoir vécu dans des îles tropicales pendant 20 ans (Seychelles, Hawaii, Polynésie Française, Réunion), de retour dans son pays natal, la peinture s'est naturellement présentée à elle pour attirer l'attention sur la beauté et la fragilité des écosystèmes marins.

Les peintures de Françoise Dagorn nous transportent dans tous les océans, nous invitant au voyage et à l'évasion. Les animaux marins dansent dans l'eau pour se mouvoir et dégagent une élégance naturelle. Fascinée par les formes harmonieuses de ces beautés marines, Françoise Dagorn y ajoute une touche colorée, imaginaire et lumineuse. L'originalité de ses créations lui permet de toucher un public très large et lui a ouvert un marché international.

En partageant son amour pour les animaux marins, elle souhaite sensibiliser à la protection de la biodiversité marine : « Créer une émotion est un premier pas vers la prise de conscience ».

Françoise Dagorn vient de lancer sa collection d’art-shirts : tee-shirts de qualité, confortables, 100% coton bio, sur lesquels certaines de ses oeuvres d'art sont imprimées au moyen d’encres à l’eau. A travers ces art-shirts éco-responsables, elle vise un double objectif : rendre son art accessible à un plus grand nombre, sous des formes différentes, ainsi que promouvoir et soutenir la préservation de la faune marine.

LogoWFS-rouge-gris-web.png

L’association d’intérêt général WOMEN FOR SEA  réalise des projets de protection des océans et de préservation de la biodiversité́ marine.

Forte de plus de 12 années d’existence et de nombreuses expéditions à la voile, notamment en partenariats avec le WWF, le CNRS, le conservatoire du littoral ou encore le MuCEM, l’association WFS s’est constituée autour des valeurs communes de navigatrices, de femmes scientifiques chercheures en biologie marine, en écologie et en sciences humaines et sociales, mais aussi d’expertes en environnement, en éducation à l’environnement et d’artistes, pour élaborer des projets transdisciplinaires riches et ambitieux.

Mission LIVE TOGETHER - 1er session du 5 au 11 Juin 2021

IMGL6195.JPG
IMGL6838.JPG
238e64a1-672e-43b8-b1e2-a3d11bafee05.JPG

La mission Live Together sur la cohabitation entre l’homme et les cétacés en Méditerranée a débuté en mer durant la semaine du 5 au 11 juin.

Cette 1er semaine d’observations a été un succès. Du lever au coucher du soleil, les dix membres de l’équipe  se sont relayés sur le pont du catamaran pour détecter la présence de rorquals, un des principaux objectifs de cette semaine. Une douzaine d’individus ont pu ainsi être repérés. Solitaires, par groupes de deux, trois ou cinq, ils se trouvaient principalement au large des côtes monégasques. Les plongeurs, pilotes de drone et Photographes surface ont ramené des images exceptionnelles, tant en films qu’en photographies.
Par ailleurs, grâce au concours d’Hervé Glotin et Marion Poupard (bio acousticiens de l’Université de Toulon), l’équipe a pu suivre durant une journée entière les évolutions d’un cachalot entre l’Estérel et le Cap Camarat.

Les cétacés observés (rorquals, dauphins ou cachalots) évoluaient dans une zone comprise entre 12 et 40 miles nautiques.
Les différentes observations ont permis, entre autres, de vérifier que les nuisances liées à certaines activités humaines ont un impact fort sur la vie et la présence des cétacés dans nos eaux.

Toutes les informations et témoignages recueillis (skipper, plongeurs ou scientifiques) seront précieux pour la suite de la mission.

JCVI5982.JPG

Cette 2ème semaine d’observations a été bien différente de la précédente à cause d'une météo capricieuse.

Le samedi nous avons navigué en direction du Méjean par une eau calme mais sans rien voir... Le lendemain pétole toute la journée ce qui nous a permi d'observer quelques instants un Rorqual et un Cachalot que nous avons malheureusement perdus très vite.

A partir du lundi après-midi, un vent de 35 noeuds et des creux de plus d' 1,60m ne nous ont pas permis la moindre observation... nous avons mouillé à Port Cros jusqu'à jeudi matin...

Jeudi nous avions rendez-vous pour des ITW avec Pascal Mayol et Frédéric Capoulade.
Deux personnes qui se sont rencontrés il y a quelques années et qui sont à l'origine du REPCET


Issu de 10 années de collaboration entre compagnies maritimes, acteurs de l’environnement et ingénieurs, REPCET® est le premier système informatique de surveillance des positions de baleines pour les navires.
Son objectif : limiter les risques de collisions, l’une des premières causes de mortalité accidentelle des grands cétacés
.




 

JCV_3284.jpg

LIVE TOGETHER est dans Monaco Hebdo

du 21 Juillet 2021©Raphaël Brun pour MH

MH1.jpg
MH3.jpg
MH2.jpg
MH4.jpg
MH5.jpg
MH6.jpg